Des mesures en faveur des Atsems

atsems

Le Gouvernement devrait annoncer ce lundi 13 février 2017, des mesures à propos des conditions de travail des ATSEM, les agents territoriaux spécialisés dans les écoles maternelles. France Info révèle qu’après deux grèves en deux mois, ils auraient été entendus par le Gouvernement et qu’il accèderait à de nombreuses requêtes.

60 000 Atsem travaillent en France, à 99% des femmes, et aident les instituteurs de l’école maternelle à prendre soin des enfants de 3 à 6 ans. Ces agents territoriaux réclamaient au gouvernement deux choses principales : une revalorisation de leur salaire avec une possibilité d’évolution de carrière et une redéfinition de leur rôle. Ce métier aux contours très vagues n’a pas évolué depuis sa création même lors de la réforme du rythme scolaire alors que les missions ont changé et les Atsems souhaitaient que cela change. Ils ont finalement été en partie entendus.

Pas de réévaluation de salaire mais une possibilité d’évolution

Les Atsem réclamaient une hausse de leur rémunération. À priori, il n’est pas prévu qu’ils aient droits à un salaire plus élevé. Cependant, ils devraient pouvoir évoluer au cours de leur carrière de la catégorie C, la plus basse de la fonction publique, à l’échelon supérieur : la catégorie B. Par ailleurs les Atsems devraient pouvoir bénéficier du droit au reclassement. Cela signifie que la pénibilité de leur travail serait reconnue leur donnant ainsi la possibilité d’être reclassé dans la commune sur un poste d’agent administratif par exemple.

Des missions mieux définies

Si la mission principale des Atsem est de venir en aide aux instituteurs, de nombreuses autres tâches leur incombent notamment depuis la réforme du rythme scolaire. « De plus en plus d’Atsem assurent des missions qui relèvent de la prédagogie » a constaté Philippe Laurent, trésorier de l’Association des Maires de France et auteur d’un rapport remis au Gouvernement. Et selon les communes les missions diffèrent grandement. Certains Atsem peuvent faire le ménage, l’accueil du matin, la garderie du soir, la cantine… La fiche de poste n’est pas précise.

Annick Girardin, ministre de la Fonction publique devrait donc annoncer une série de mesures permettant de mieux définir leur rôle et de faire évoluer leur statut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *