PISA : l’éducation en France dans la moyenne mais championne des inégalités

PISA
Vous pouvez visionner la vidéo sur l’étude PISA (en anglais uniquement) en cliquant sur l’image

L’OCDE a publié début décembre le classement PISA, qui teste les performances des systèmes scolaires dans le monde. La France recule d’une place par rapport au dernier classement effectué en 2012 et termine à la 26e place sur 70. Une place dans la moyenne en ce qui concerne les résultats mais ce classement révèle également les inégalités toujours importantes sur le territoire.

 

L’objectif de l’étude PISA

Le Programme international de l’OCDE pour le suivi des acquis des élèves (PISA) a pour objectif non seulement à évaluer ce que les élèves savent en sciences, en compréhension de l’écrit et en mathématiques, mais également à déterminer ce qu’ils sont capables de faire avec ces connaissances dans la vie réelle. Les résultats de l’enquête PISA révèlent la qualité et l’équité de l’apprentissage dans le monde entier, et offrent aux professionnels de l’éducation et aux responsables politiques la possibilité de découvrir les politiques et pratiques d’autres pays et de s’en inspirer. Les tests ont été menés sur 500 000 jeunes de 15 ans scolarisés dans les 72 pays ou économies participants.

 

La place de la France

Cette année, le classement PISA a mis l’accent sur les sciences et c’est Singapour qui domine le classement avec 556 points quand la France en obtient 495 et la République Dominicaine, dernière du classement 332. Mais là où la France pêche le plus à nouveau c’est dans l’égalité des chances. Une situation déplorée par la ministre de l’Education Nadjat Vallaud Belcacem. En effet, l’étude révèle que parmi les pays de l’OCDE, les résultats de la France sont le plus fortement corrélés avec le niveau socio-économique et culturel des familles. Cette corrélation est stable depuis 2006. Les élèves français de 15 ans scolarisés en lycée général et technologique obtiennent des résultats très supérieurs à la moyenne de l’OCDE. Par contre, les élèves scolarisés en lycée professionnel ou encore au collège ont un score très inférieur à cette moyenne.

 

M Roizard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *