Qui sommes-nous ? Les origines du partage scolaire

 

Qui sommes-nous ? Les origines du partage scolaire. Soutien scolaire - groupe de travail, duo scolaire, deux fillettes s'entraidant pour leurs leçons.

Comment a été créé ClaireYvesAndré soutien scolaire? Yannick son fondateur nous explique. 

Comment vous est venue l’idée de ces cours de soutien scolaire groupés ?

J’étais étudiant à l’université de Paris XIII en 2003 et j’ai souhaité poursuivre mes études dans une école privée spécialisée dans l’agroalimentaire, Tecomah à Joy-en-Josas. Pour financer cette formation, j’ai dû contracter un prêt bancaire de 15 000 euros que la banque a accepté.

Pour pouvoir commencer à rembourser cet emprunt pendant ma formation, il fallait que je trouve un emploi à temps partiel compatible avec mes études. Le soutien scolaire était ce qui me convenait le mieux. Suite au rejet de ma candidature, j’ai décidé de me lancer seul. D’abord « au black » en donnant des cours de français à mes voisins d’immeuble. Cependant les familles avaient du mal à payer les prestations. Je facturais un forfait de 8 cours de 2h à 15 euros de l’heure. Je donnais des cours à un gamin au deuxième étage de mon immeuble et à un autre au sixième. Leur niveau était à peu près le même. J’ai donc proposé aux parents de se regrouper pour diviser les frais par deux. La formule a plu aux parents et aux jeunes, les résultats scolaires ont suivi et moi j’étais réglé dans les temps. C’était vraiment une formule gagnant-gagnant !

Le concept était né, adapté au milieu dans lequel je me trouvais et efficace. Grâce au bouche à oreilles j’ai eu plus de groupe de travail à Saint-Denis mais aussi dans les villes environnantes. Grâce à ces cours de soutien scolaire, j’ai pu rembourser les échéances de mon emprunt, financer l’achat de mon premier véhicule et payer mon loyer. En 2007, j’ai fini mes études et je me suis consacré à ma vie professionnelle tout en gardant en tête ce concept qui s’est avéré vraiment intéressant pour tous les partis : enfants en difficulté scolaires, familles et tuteurs.

Quand est réellement née la société ClaireYvesAndré soutien scolaire ?

En 2010, la société dans laquelle je me trouvais a fait un licenciement groupé. J’ai saisi l’occasion pour créer cette société avec deux collègues développeurs. C’est donc en juin 2010 que ClaireYvesAndré soutien scolaire est officiellement née.

Quelle est votre ambition ?

L’objectif est de mettre à disposition des familles populaires ou isolée un système de soutien scolaire peu onéreux, accessible et efficace. Mais c’est aussi pour permettre aux étudiants de financer leurs études supérieures.

Notre ambition est de créer une plateforme de travail dédié uniquement aux étudiants où les associations d’étudiants membres pourraient organiser la vie professionnelle de leurs congénères et lutter contre l’exploitation des étudiants.

Pourquoi du soutien scolaire groupé ?

Le soutien scolaire en petits-groupe présente plusieurs avantages. Il est un élément motivateur pour l’enfant. Mais cela permet aussi à des familles qui ont peu de moyens de pouvoir financer le soutien scolaire à leurs enfants. Avec un salaire médian de 1 500 €, peu de familles peuvent se permettre d’offrir du soutien scolaire à l’un de leurs enfants. Le tarif horaire habituel est de 30 €. Il est pratiquement impossible pour 50% de la population active française de faire faire des cours à domicile à leurs enfants. Sauf via le travail illégal, les associations de quartiers, le bénévolat. Pour quelle efficacité ?

Le soutien scolaire groupé à domicile ou partage scolaire permet d’abaisser significativement le coût des cours (jusqu’à 66% de baisse) tout en maintenant l’efficacité pédagogique d’un suivi scolaire à domicile (émulation du travail de groupe des enfants). Les parents associés partagent le coût et la facture horaire n’est plus que de 15 € pour un binôme ou 10 € pour un trinôme; ce qui est inférieur au prix pratiqué dans le travail clandestin (15 – 20 €, voire plus pour les lycéens).

Mais cela peut permettre également à des familles isolées, à la campagne notamment de faire venir un tuteur pour plusieurs enfants, tandis que c’est compliqué de le faire déplacer de la ville la plus proche pour un seul jeune.

L’objectif de ClaireYvesAndré c’est : le soutien scolaire accessible à tous et à moindre coût.