Le troisième trimestre, un moment décisif

troisième trimestre

Le troisième trimestre peut être considéré comme décisif dans certaines scolarités. S’il est en effet important pour chaque élève, il peut être déterminant pour des jeunes en difficulté que ce soit pour le passage en classe supérieure, pour l’orientation désirée ou encore pour la réussite des examens. Malgré l’importance de celui-ci il est important de rassurer l’adolescent tout en lui apportant de l’aide pour qu’il puisse tout donner lors de ces derniers mois avant les vacances scolaires.

Faire le point au début du troisième trimestre

La première étape consiste à faire le point avec le jeune sur ce qui a fonctionné et ce qui n’a pas marché lors du ou des trimestres précédents. Il est important d’établir avec lui les points faibles mais aussi les points forts pour qu’il ne soit pas complètement découragé. Et, une fois de plus, même si l’enjeu est important, il ne joue pas sa vie, et il est important que les parents eux-mêmes en aient bien conscience et que l’adolescent sente qu’ils ont confiance en lui.

 

Fixer des objectifs

Une fois que vous avez dressé le bilan, fixez, toujours avec votre enfant, des objectifs atteignables et voyez avec lui quels sont les moyens pour y parvenir. Est-ce que les mauvais résultats sont dus à l’attitude, à un problème de comportement ? Si oui, peut-être faut-il lui suggérer de se mettre devant en classe et loin de ses camarades susceptibles de le distraire ? Est-ce dû à un manque de travail à la maison ? Dans ce cas, vous pouvez établir avec lui un emploi du temps qui concilie l’école, les devoirs et les loisirs. Est-ce que les mauvaises notes sont dues à de réelles difficultés dans telle ou telle matière ? Dans ce cas, pouvez-vous lui apporter de l’aide ? Une personne de votre entourage ? Pourquoi ne pas avoir recours à du soutien scolaire pour cette période pour éclaircir les points mal compris ?

 

Rencontrer le corps enseignant

Enfin, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec le professeur principal ou le professeur de la matière dans laquelle votre adolescent rencontre des difficultés pour qu’il puisse vous orienter sur la façon d’aider votre enfant.

 

M. Roizard

Quelques clés pour la réussite scolaire

réussite scolaire

La réussite scolaire repose sur différents facteurs et l’influence parentale en est un. En effet, vous allez pouvoir indirectement contribuer à sa progression et à son succès. Voici quelques clés pour contribuer à la réussite scolaire de son enfant.

 

S’intéresser à la scolarité de son enfant

La réussite scolaire englobe un ensemble d’éléments. S’intéresser à la réussite de son enfant ne signifie pas uniquement de regarder attentivement son bulletin de notes. Pensez à parler avec votre enfant de ses camarades de classe, de ses professeurs, de ses activités, de ses rêves… C’est un monde important et décisif dans la réussite de l’enfant.

 

Comprendre ses caractéristiques propres

Il est important de ne pas vivre par procuration au travers de son enfant. En discutant avec lui, vous allez mieux cerner ses goûts, ses désirs, ses facilités et difficultés. Autant d’éléments importants pour le guider dans son parcours et non le vôtre.

 

Donner du sens à sa scolarité

Il est important que l’enfant comprenne que les études qu’il fait sont pour lui et non pour ses professeurs ou pour vous. Que tout cela est dans son propre intérêt pour qu’il puisse réaliser ses rêves, son but personnel.

 

Fixer des objectifs concrets

Pour que le jeune puisse réussir il faut fixer des objectifs. « Rome ne s’est pas faite en un jour ». Il faut échelonner les étapes vers la réussite avec des objectifs concrets et atteignables pour que le jeune ne soit pas découragé.

 

Apprendre à gérer son temps

Il faut essayer dès les débuts de donner à l’enfant un rythme de travail pour que cela devienne une habitude. Ce créneau consacré au devoir doit être fixé selon le rythme familial mais aussi selon les disponibilités de l’enfant et le moment où il est le moins fatigué. On évite par exemple en général d’attendre le dimanche soir pour ouvrir le cahier de texte et découvrir le travail pour le lendemain. Pour certains enfants, ce sera plus facile de se mettre au travail tout de suite après les cours quand d’autres auront besoin d’un moment plus long pour décompresser et s’y mettre ensuite. Essayez de trouver avec lui ce qui lui convient le mieux puis de maintenir ce rythme sur la durée.

 

Valoriser la réussite scolaire

Bien souvent on a tendance à ne mettre le doigt que sur le négatif, les mauvais résultats et la mauvaise attitude par exemple. Il est important de valoriser ce qui fonctionne bien pour encourager l’enfant à faire mieux dans les autres matières. On peut également lui montrer l’importance d’une matière pour une autre. Par exemple un jeune qui a de bons résultats en sports, vous pouvez lui expliquer l’intérêt des mathématiques pour calculer la vitesse, la force, les statistiques de match… Un jeune doué en art plastique, vous pouvez lui démontrer l’influence de l’histoire sur l’Art…

 

M Roizard