12 conseils pratiques aux jeunes professeurs à domicile

étudiant professeur à domicile

 

 

La pédagogie est la science de l’éducation des enfants. C’est l’art d’enseigner tout simplement. Cela requiert des aptitudes comme l’écoute, la capacité à simplifier son savoir ou à résumer sa pensée.

Voici 12 conseils à retenir pour tout professeur à domicile s’il souhaite avoir des sessions de travail de qualité, une relation durable, rentable et stable avec les élèves du groupe de travail et leurs parents.

 

 

 

1. Soyez d’abord bon

La pédagogie est un élément essentiel de votre rôle d’enseignant. Évidemment, en tant que tuteur scolaire, vous devez être compétent, “avoir le niveau”, pour comprendre un concept, le maîtriser et surtout, le transmettre à une personne novice.
Le prérequis demeurera toujours votre compétence.

Si vous n’étiez pas bon en maths, ne donnez pas des cours de maths.

Cela semble évident mais il faut toujours le rappeler. Difficile de donner quand on a peu, voire rien. Si vous n’avez pas assimilé une notion; il vous sera difficile de la faire assimiler à une autre personne. Elle se rendra compte de votre manque d’assurance, de vos erreurs, de votre inconsistance et la confiance sera rompue.
C’est la première erreur que font les jeunes professeurs à domicile.

 

 

2. Révisez le cours

Révisez le cours ou la notion que vous allez enseigner, même si vous pensez qu’elle est acquise. Rafraîchissez votre mémoire. Il n’y a rien de plus humiliant que de se retrouver devant un gamin de 4ème et de ne plus être capable de lui expliquer la différence entre le COD et le COI.
Vous devez être capable de traiter du sujet et de tous les sujets afférents en toute quiétude.

Vous n’êtes pas omniscient évidemment. Aussi, si vous avez oublié une notion, n’essayez pas de noyer le poisson ou de raconter tout et n’importe quoi pour vous en sortir. C’est contre-productif et destructeur.
Dites simplement : “Je ne m’en rappelle plus ! Je vais me renseigner et je vous ramène la réponse au prochain cours”.
Et tenez parole !
Sinon, vous perdrez toute votre crédibilité. Et votre groupe de travail.

 

 

3. Ne vous sur-estimez pas

Restez humble en toutes circonstances. Ne faites pas de promesses intenables (Je vais en faire des as de la trigonométrie en une session de travail). Soyez réaliste et faites comprendre aux parents que vous n’êtes pas un magicien. Les enfants sont les premiers responsables de leur réussite ou de leur échec scolaire. Vous ne passerez pas les examens pour eux; vous ne ferez pas leurs exercices d’école. Vous les aidez à les faire, à bien assimiler les notions apprises à l’école. Dites-le leur clairement qu’ils sont à la base de leurs résultats, bons ou mauvais; qu’ils ne vous prennent pas non plus pour un magicien. Ils sont maîtres de leur destin.

 

Un élève peut vous fournir une information qui vous a échappée, et dans un groupe de travail à domicile, sachez que les explications proposées par un membre s’avéreront en général plus efficaces que les vôtres. Ils sont jeunes, ont leurs propres codes de communication et se fréquentent quotidiennement.

 

 

4. Acceptez la critique

N’ayez aucune crainte à demander à vos élèves s’il y’a des points sur lesquels vous devez progresser; plus d’exercices d’application encadrés, en groupe ou en solitaire; plus d’explications de notions; plus d’écoute…

Ce n’est pas parce que vous avez toujours fait les choses d’une certaine manière qu’elle s’appliquera systématiquement à tous les élèves. adaptez-vous à votre public sans vous renier et dans le but de leur faciliter la compréhension.

 

 

5. Faites-vous respecter, pas aimer

Vous n’êtes pas leur ami et vous n’avez pas à nouer des liens forts pour masquer votre incapacité à les aider à s’améliorer scolairement. Nombre de professeurs à domicile deviennent des “potes” de leurs élèves parce qu’ils ne sont pas exemplaires et qu’ils veulent continuer à encaisser leurs chèques.

Faites votre travail avec rigueur, soyez à l’heure et patient, fixez-leur des objectifs atteignables et punissez-les en leur laissant plus d’exercices à faire pour la prochaine session de travail… Il ne s’agit pas d’être distant et froid, non plus. Faites ce pourquoi vous êtes payé et faites le bien. Ils vous respecteront toujours et vous ne perdrez pas votre crédibilité auprès des parents.

 

 

6. Reformulez encore et toujours

Étant immigré avec un accent marqué, la reformulation est devenue une seconde nature pour moi. Expliquez, réexpliquez puis faites expliquez par l’un des élèves du groupe de travail et à la fin de la session, demandez un résumé ou une reformulation de la notion apprise par les élèves. Imagez votre discours et surtout, adaptez-le au maximum à votre public pour faciliter leur apprentissage.

 

 

7. Soyez ponctuel et prévenant

C’est une discipline que vous finirez par cultiver en eux. Sachez que les élèves remarquent votre comportement et s’en inspire. Vous êtes un tuteur scolaire, vous êtes un modèle. Respectez les horaires convenus et exigez la même ponctualité des élèves et de leurs parents si nécessaire.
Et si vous ne pouvez pas être présent, prévenez toujours; d’abord les parents, ensuite les élèves.

 

 

8. Soyez honnête et le moins biaisé possible

Dites les choses comme elles sont, notamment aux parents, les payeurs. Ne couvrez aucun élève et si les exercices ne sont pas faits; reportez-le dans le carnet de suivi.
Ne montrez pas de préférences pour quelque élève en particulier afin de ne pas créer un climat délétère dans le groupe. Les règles doivent être les mêmes pour tous. Encouragez la compétition tout en vous gardant de l’envenimer. Elle doit demeurer saine et productive pour tous.

 

 

9. N’acceptez pas de cadeaux d’un élève

Ou alors informez les parents du cadeau afin que la situation soit claire et sans aucun sous-entendu.

 

 

10. Ne faites pas de cours chez vous

Peu importe le degré de confiance que vous donne les parents, ne faites pas les cours chez vous. Protégez votre espace personnel et protégez-vous. Les fausses accusations de viol ou d’attouchements sexuels prolifèrent ces derniers temps et vous ne voulez pas vous retrouver dans le banc des accusés.
Si pour quelque raison, vous devez faire un cours chez vous, avec des élèves de sexe féminin, je vous conseillerais de faire un enregistrement sonore de la séance.

 

 

11. Mangez avant d’aller donner un cours

C’est du bon sens. 2 heures de cours avec deux ou trois enfants; ça creuse. De plus, vos clients ne sont pas des restaurateurs. Maintenez une relation professionnelle et évitez de créer un environnement de familiarités avec les parents.

 

 

12. Notez tout dans votre carnet de suivi

A la fin de chaque session, vous devez annoter ce que vous avez appris aux élèves, leurs comportements et les exercices à faire pour la prochaine session. Signez le carnet et faites-le savoir clairement aux parents que vous le laissez toujours au domicile du parent domiciliataire (celui qui reçoit les autres élèves dans un duo ou un trio). Les parents peuvent aussi vous laisser leurs remarques s’ils ne sont pas présents quand vous venez donner cours.

 

 

 

Osez le bon sens !

Magson de Pazou
claireyvesandreas@gmail.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *