5 raisons pour lesquelles les notes de votre ado plongent ?

Vous êtes parent et vous avez du mal à comprendre pourquoi les notes de votre gamin ne cessent de baisser depuis quelque temps. Que se passe-t-il à l’école pour qu’un gamin, jadis bon élève, assidu devienne du jour au lendemain l’ombre de lui-même ?

 

 

 

Il existe de multiples causes à ce fléchissement scolaire et il serait prétentieux de ma part de laisser croire que la liste que vous allez découvrir est exhaustive. Ce fléchissement scolaire est assez souvent temporaire mais s’il persiste, il peut rapidement se transformer en décrochage scolaire, l’élève abandonnant tout simplement ses études sans aucun diplôme. Il n’existe pas de solution miracle contre ces périodes plus ou moins fréquentes de déclinaison de notes mais il est important que les parents maintiennent leur rôle de tuteur, de motivateur et de contrôleur de l’instruction de leur rejeton. Leur présence et surtout leur vigilance sont des garde-fous qui lui permettront de se remettre en selle le plus rapidement possible.

 

 

 

Les filles

 

La puberté est passée par là et vous ne pourrez pas y faire grand chose. Il faut que jeunesse se fasse et cette période d’ébullition hormonale doit être traversée par le jeune homme en formation. Il prendra conscience de sa sexualité et de son attirance sexuelle exacerbée envers les filles et cela aura un impact sur son travail, sa discipline, ses notes.

Vous devrez être assez philosophe pour comprendre ce qui se passe et assez pédagogue pour être patient et à son écoute. Il s’intéresse aux filles et cela va capter une bonne partie de leur concentration. Qu’ils sachent que vous êtes un recours. Soyez là pour leur dire que vous savez ce qui leur arrive, que vous êtes passé par là et qu’il doit se montrer fort pour ne pas ‘bazarder’ son futur à cause de ses hormones en débandade. Il va vous falloir plus de fermeté dans vos décisions, vous ne serez pas son meilleur ami pendant quelques mois voire quelques années mais acceptez de passer pour le méchant au pire aux yeux de votre enfant pour le préserver. Plus que jamais, vous allez devoir protéger votre fils.

 

 

 

Les ‘mauvais’ copains

 

Au collège, la tentation de faire partie des gens ‘cool’, de rejoindre une bande de garçons à la mode, peut entraîner votre môme vers des chemins périlleux où l’école ne sera plus son principal centre d’intérêt. Il voudra ressembler aux autres et se fondre dans un ensemble. Cela pourrait le détourner de ses études et de sa famille. Il se construira en opposition à vous et c’est normal.

Vous ne pourrez pas faire grand chose d’autre que de lui rappeler que vous êtes là pour lui et continuer de jouer le gendarme pour son bien.

 

 

 

Le manque de sommeil

 

A l’adolescence, votre enfant subit une avalanche hormonale qui le pousse à grandir rapidement, littéralement. Il lui faudra beaucoup dormir pour que cette croissance se fasse. Vous le verrez fatigué, paresseux, indolent. Il grandit. Il faut donc vous assurer qu’il a son compte de sommeil. Ne créez pas de tensions inutiles. Le dimanche matin, supportez qu’il dorme jusqu’à midi et ne vous accompagne pas à l’église à 8h du matin. Comprendre et accompagner.

 

 

 

Les ‘problèmes à la maison’

 

De nombreuses familles se séparent au bout de 10 ans de mariage; 50%. Votre famille va traverser des tempêtes et il faudra que vous soyez communicatif et à l’écoute de ses questionnements. Les problèmes familiaux ont des conséquences importantes sur leurs études. Un environnement familial sain est une assez bonne garantie de succès scolaire. Il a besoin d’avoir des bases solides et si la famille flanche (divorce, déménagements, chômage, violences conjugales…), cela aura des répercussions sur son comportement et son instruction. Malheureusement, vous ferez face à des difficultés dans votre vie car personne n’a une vie à la trajectoire rectiligne. Expliquez-lui qu’il n’est pas la cause de vos problèmes, que vous faites ce qu’il faut pour le résoudre et s’il a envie de vous aider, qu’il fasse sa part; qu’il aille à l’école et ramène de bonnes notes. Que sa réussite scolaire est une source de satisfaction pour vous et pour la famille. Expliquez, rassurez, soutenez et valorisez.

 

 

 

Les jeux et addictions

 

Il voudra expérimenter des choses et c’est la période propice pour exprimer sa curiosité. Il aura des passions passagères (musique, football, jeux vidéo,…), peut-être même qu’il va se mettre à fumer pour faire son intéressant ou son rebelle; il est en pleine construction et fera sans doute des erreurs, comme tout le monde. Il n’y a pas de remèdes contre cela. Soyez juste un père et offrez-lui le cadre dont il a besoin pour se refugier, se calmer, se remotiver.

On en revient tous de l’adolescence. Vous aussi, vous êtes passé par là et vous avez fait des conneries. C’est le parcours obligatoire et vous ne pourrez pas faire outre. C’est un dur apprentissage de la réalité mais nous devons tous grandir et entrer dans le monde des adultes. Et cela ne se fait pas sans heurts. Soyez un père pour votre enfant. C’est la clé pour lui permettre de passer ce cap.

 

 

 

Yannick DJEUGOUE

claireyvesandreas@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *