Comment gérer les mauvaises fréquentations de votre enfant ?

 

mauvaises fréquentations

 

 

Les amis. Tout enfant a besoin d’avoir des amis pour trouver son équilibre mental, apprendre à vivre en société et se détacher de sa famille. Les amis sont une incursion sympathique du monde dans la maison et en soi, c’est totalement bénéfique pour le gamin de s’entourer d’êtres qui l’aiment et apprécient sa compagnie.

 

 

L’amitié est un attachement très fort entre deux personnes ou plus et l’influence de cet ami peut avoir des conséquences positives ou négatives sur les études de votre enfant.

 

 

Oui, il est préférable que votre enfant ait des amis tout au long de sa vie pour son épanouissement social mais en tant que parent, vous devez vous assurer que leurs influences ne soient pas néfastes pour lui. C’est votre rôle de parent et d’adulte de sélectionner ceux et celles qui côtoient votre enfant pour éviter qu’ils soient entraînés vers des chemins malsains comme la délinquance, la consommation de drogues, les incivilités… Et se détournent de leurs études.

 

 

Comment protéger ses enfants de mauvaises fréquentations ?

 

 

Exigez de connaître leurs parents

 

Dès leur plus jeune âge, vous devez exiger de connaître les parents des amis de vos enfants. Cela permettra d’établir une relation de confiance entre les deux familles et d’échanger avec ces derniers. Vous devrez avoir leurs numéros de téléphones pour vous concerter. Cela vous permettra aussi de savoir dans quel climat familial évolue cet ami et de conseiller votre enfant. Associez vos enfants dans un groupe de travail à domicile pour du soutien scolaire. S’ils s’amusent ensemble, ils peuvent apprendre ensemble. Et les parents pourront ainsi développer une relation amicale forte et de confiance.

 

 

Invitez-les à la maison pour contrôler leurs comportements

 

Il est important que vous sachiez comment ils se comportent auprès d’adultes, d’étrangers. Sont-ils polis ? prennent-ils leurs aises ? Sont-ils véhéments ? Impulsifs ? Comment s’expriment-ils avec vous ? Entre eux ? avec lui ? Le respectent-ils ou l’utilisent-ils ? Quelle est le type d’interaction entre les deux enfants ? Bref, apprenez à connaître les enfants qui fréquentent vos enfants. Invitez-les à jouer à la Playstation au salon, à un repas, … Trouvez un prétexte pour échanger avec eux et surtout pour les observer. Profitez de toutes les opportunités pour les observer et les évaluer.

 

 

Emmenez-les au foot ou tout autre activité ludique si possible

Toujours dans le but d’analyser leurs interactions avec votre enfant.

 

 

 

Demandez aux professeurs ce qu’ils pensent de leurs amis aux réunions de parents d’élèves, de voisins, des camarades de classe, d’école ou d’autres copains

Comment se comportent-ils à l’école et quel type d’élèves sont-ils ?

 

 

Demandez-lui ce qu’il pense de votre enfant et vice-versa

 

Écoutez délicatement sa manière de parler de votre enfant. Et faites confiance en votre intuition. Si vous ne le « sentez » pas, faites le maximum pour comprendre ce qui ne va pas alors qu’il vous montre tout d’un être parfait. Ne faites pas fi de votre intuition.

 

 

Comment éviter que votre enfant ait de mauvaises fréquentations ?

 

Celui que vous labellisez comme un mauvais ami peut être considéré comme le meilleur ami de votre enfant par ce dernier. Vous vous devez donc de faire preuve d’autorité et stratégie.

 

 

Dites clairement à votre enfant pourquoi vous ne l’appréciez pas

 

Il a des mauvaises notes à l’école, il fume, il est impoli, il ment. Soyez précis et apportez des preuves de vos assertions.

 

 

Prenez des décisions mesurées

 

S’il a un langage très ordurier mais qu’il encourage votre fils à faire du sport régulièrement sans que vous ayez à « être sur son dos »; vous feriez mieux d’asseoir les deux gamins pour leur expliquer que vous attendez d’eux un langage châtié quand ils sont en votre présence et non, de décréter à votre enfant de ne plus le fréquenter. Personne n’est parfait, même pas vous, et encore moins votre fils ou son ami. Soyez lucides, aidez son ami à s’améliorer pour devenir un meilleur ami pour votre votre enfant et une meilleure personne pour elle-même.

 

 

Informez les parents de son ami de sa conduite

 

Vous devez échanger avec les parents des amis de votre enfant. Si ce dernier a une conduite néfaste, vous devez jouer votre rôle d’adulte et en informer les parents. Si le problème persiste, vous pourrez plus facilement prendre des mesures draconiennes comme interdire à votre enfant de le ramener à la maison.

 

 

 

Ne vous aliénez pas votre enfant

 

Prenez des décisions que vous pouvez contrôler. Interdisez à votre enfant de ramener un mauvais ami à la maison mais conseillez-lui de ne plus le faire en dehors. Présentez-lui les traits de caractères qui vous irritent sur ce dernier et faites le maximum pour que la décision d’évitement totale vienne de lui. Si vous forcez la cassure en toutes circonstances, vous pourriez renforcer l’attachement entre les deux amis. Votre fils doit savoir ce que vous pensez de chacun de ses copains et les limites que vous lui imposez pour leur fréquentation. Évidemment, si son copain vend de la drogue, vous devez lui proscrire toute fréquentation, informer le copain, ses parents et les autres copains afin que tout le monde connaisse votre point de vue.

 

 

Ne soyez jamais définitif

 

S’il s’excuse et change d’attitudes, n’hésitez pas à le lui faire remarquer et à l’inviter chez vous. Que votre enfant sache que vous n’êtes pas un tyran mais juste un père qui se soucie de son fils. Montrez à votre enfant et à son copain qu’ils peuvent toujours regagner votre confiance s’ils s’améliorent et vous prouvent qu’ils en sont dignes. Je ne veux pas que tu le fréquentes parce qu’il a une mauvaise influence sur toi, sur tes notes, sur ton attitude; pas parce que je ne l’aime pas. S’il change, alors je suis ouvert à ce qu’il revienne dans ton cercle. A moins que son copain soit un tueur en série; auquel cas, vous n’aurez pas besoin d’intervenir, puisque votre fils aura lui-même prévenu la police.

 

 

 

Osez le bon sens !

 

Magson de Pazou
claireyvesandreas@gmail.com