Coronavirus et soutien scolaire : comment s’en sortir ?

 

 

En cette période de crise et surtout de confinement, le soutien scolaire à domicile est impossible s’il n’est pas effectué par un membre de la famille. L’impact du coronavirus sur le secteur sera majeur pendant les prochains mois. De nombreux étudiants risquent de se retrouver dans une situation financière difficile. Incapables de se déplacer pour aider leurs protégés, les prochaines fins de mois seront compliquées et beaucoup d’entre eux auront un mal fou à retrouver un équilibre financier indispensable pour financer leurs études.

 

 

Au minimum, il faudra 15 jours pour espérer entrevoir une lueur. La période d’incubation du coronavirus est de deux semaines et les mesures prises par le gouvernement ont vocation à réduire et contenir la propagation de la maladie. Donc, au minimum, la crise financière durera 15 jours à plusieurs semaines si la situation s’aggrave. En se basant sur ce qui se passe en Chine, au moins 2 mois avant de commencer à constater une véritable résorption.
Deux mois sans réel salaire, cela peut être la ruine. Voici quelques mesures pour vous faire passer la pilule et absorber au mieux cette perte d’argent.

 

 

 

1. Proposez aux parents des cours de soutien scolaire en ligne

 

Anticipez la durée de la crise en informant les parents que vous êtes disponible chaque jour pour aider leurs enfants à faire leurs devoirs ou combler les lacunes scolaires. Faites leur comprendre que cela ne leur coûtera pas plus cher. Pour le même montant, vous êtes disponible quelques heures par jour ou tous les deux jours pour accompagner les enfants en ligne. Il peut s’agir d’exercices à faire que vous corrigerez ensemble. Adaptez-vous au médium et apurez les cours. Cela peut juste durer 30 à 45 minutes pour donner des consignes précises, les exercices à effectuer, les leçons à apprendre pour la prochaine session.

Vous donnez 2 heures de soutien scolaire à domicile ? Divisez les sessions de travail pendant ce confinement par 3 et tous les deux jours, aidez vos élèves en ligne en leur déléguant davantage de responsabilités dans leur apprentissage. Évitez de devancer le programme de la classe dans ces circonstances. Profitez de l’accalmie pour revoir les fondamentaux, corriger les erreurs, renforcer les compétences dans un domaine précis. Voilà ce que vous devez vendre aux parents, vos employeurs.

 

 

2. Expliquez votre situation financière aux parents

 

Vous devez exposer les implications d’une absence de travail sur vos conditions de vie d’étudiants. Le budget soutien scolaire est déjà intégré dans les dépenses des familles en début de mois. Soyez donc diplomates dans vos explications. Le but est qu’ils vous paient comme si tout était normal malgré les circonstances exceptionnelles. Proposez-leur des contreparties.

 

Offrez-leur par exemple une session de cours supplémentaire gratuite une fois que le confinement sera levé pour leur gratitude. S’ils donnent eux-mêmes des cours à leurs enfants pendant la crise, vous pouvez leur dire que vous êtes joignable pour résoudre les problèmes auxquelles ils feront face. En mathématiques, il n’est pas toujours facile pour des parents de se rappeler leurs cours et surtout de bien les appliquer. Soyez le recours pour eux. Qu’ils vous envoient les exercices et que vous leur fassiez des fiches de réponses pour qu’ils l’utilisent. Et en cas de besoin, qu’ils puissent vous appeler pour que vous fassiez les explications au téléphone ou en ligne.

 

 

3. Prospectez pour de nouveaux clients

 

La situation actuelle de crise présentera de nombreuses opportunités. Les parents sont encore plus inquiets pour les études de leurs enfants. Profitez-en pour commencer à préparer vos flyers et annonces à distribuer à vos voisins de quartier pour des cours de soutien scolaire à domicile quand tout sera rentré dans l’ordre. Cela se prépare dès maintenant. Publiez vos annonces sur les sites comme LeBonCoin, rappelez-vos clients, ou vos anciens clients et prospects pour leur proposer plus d’heures de cours pour rattraper le retard. Armez d’un ciseau et d’une photocopieuse, vous pouvez faire imprimer vos flyers et les découper. Le moment venu, vous n’aurez plus qu’à les distribuer dans les boîtes aux lettres. Informez vos amis et connaissances de votre disponibilité après la crise, sur tous les réseaux sociaux.

 

 

4. Reposez-vous

 

Cette période est aussi un moment de répit dont il faut savoir faire bon usage. Vous aussi, vous êtes confiné et vos études interrompues. Profitez-en pour mettre de l’ordre dans vos apprentissages, apprendre, rattraper, devancer et surtout vous reposer. Restez organisés et requinquez-vous car il vous faudra remettre les bouchées doubles après le confinement pour multiplier les heures de cours à domicile, d’études, et de prospection.

 

 

5. Ne vous mettez pas en danger

 

Le confinement a une raison d’être importante pour le bien-être de toute la société dans son ensemble. N’invitez pas les copains chez vous pour jouer à la Playstation ou pour quelque autre divertissement, limitez vos déplacements, évitez les contacts physiques et nettoyez-vous les mains aussi souvent que possible. Et maintenez toutes ces mesures d’hygiène après le confinement car vous êtes un excellent agent propagateur de bactéries par le simple fait de passer d’un domicile à un autre pour donner vos cours. Lavez-vous les mains quand vous entrez et quand vous quittez un domicile. Votre hygiène vous protégera et protégera vos élèves et leurs familles.

 

 

 

Osez le bon sens !

 

Magson de Pazou
claireyvesandreas@gmail.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *