Devoirs de vacances ?

 

 

 

 

Les élèves peuvent-ils profiter des périodes de vacances pour réviser leurs leçons ? Ou doivent-ils consacrer ce temps à s’amuser, à se reposer pour mieux attaquer l’année scolaire suivante ? Les réponses à ces interrogations sont utiles aux parents d’élèves anxieux.

 

 

 

Quelque soit la qualité de votre enfant, vous devriez consacrer une partie de ses vacances à le préparer à l’année suivante. Une partie seulement. Il faut éviter de les abreuver d’exercices et de devoirs en tout genre pendant toute la durée des vacances. Les enfants ont besoin de cette respiration salutaire dans leurs études. Les vacances sont un temps de repos et doivent le demeurer.

 

 

Les élèves doivent couper pendant cette période, dormir un maximum et garder la tête hors des cahiers. Le repos, le sommeil, le jeu sont des parties intégrales du développement physique, mental et psychologique de votre enfant. Ils grandissent pendant leur sommeil pour les plus petits et les adolescents. Le corps humain profite de cet état pour produire les hormones et autres éléments indispensables à leur maturation. Pendant 9 mois, ils ont travaillé; il faut leur accorder un répit. Qu’il déconnecte des enseignements qu’ils ont reçus pour regarder leurs batteries.

 

 

Par contre, vous devez tout de même commencer à préparer la reprise des cours. Il leur faudra de toute manière une à deux semaines après la rentrée scolaire pour se réadapter au rythme normal des cours. 3 à 4 semaines avant la fin des vacances, vous devez organiser des sessions de révision de une à deux heures en fonction de leur âge. Ces sessions doivent être les plus légères et les plus ludiques possibles. Les cahiers de vacances peuvent être un bon support pour les aider. Les plus grands peuvent aider les plus jeunes dans les matières dans lesquelles ils rencontrent le plus de difficultés.

 

 

Pour les élèves studieux, vous pouvez plutôt organiser des sorties pédagogiques, visiter des musées, des sites historiques et leur offrir des livres pour enchanter leur curiosité. Une anticipation des leçons de l’année suivante peut être envisagée afin que le gamin sache à quoi s’attendre et le niveau d’exigence attendue.

 

Les familles fortunées peuvent proposer des séjours linguistiques ou des stages intensifs en mathématiques, physiques ou chimie avec des organismes spécialisés. Pour les autres, de retour à votre domicile, vous pouvez organiser des groupe de travail avec leurs voisins et copains pendant une à deux semaines avant la rentrée scolaire. Les enfants se retrouveront à votre domicile et passeront la matinée à réviser ou à approfondir leurs connaissances dans les matières clés. A midi, ils pourront déjeuner et avoir l’après-midi et le soir pour s’amuser, jouer aux jeux vidéos ou toutes autres activités favorites de leur part, sans aucune contrainte de la part de leurs parents. Le matin, ils travailleront ensemble et de manière conviviale et sans pressions. Ces sessions leur remettront progressivement le pied à l’étrier pour la nouvelle année scolaire.

Pour les élèves en rattrapage scolaire ou ayant eu des difficultés dans une matière spécifique, vous pouvez faire appel à un professeur à domicile, un étudiant plus expérimenté pour encadrer ces sessions de travail et les aider à rattraper leur retard.

 

 

Tout au long des vacances, quelque soit vos déplacements, n’hésitez pas à faire découvrir quelque site historique à proximité de votre lieu de vacances. Achetez ou emportez des magazines, journaux, bandes dessinées qu’il pourra lire pendant ces déplacements. Offrez-leur ce qu’ils aiment lire. Inutile de les obliger à lire des classiques. Les vacances doivent demeurer un plaisir et la lecture un moment d’évasion dans une ambiance de détente.

 

 

Les professeurs à l’école ne doivent pas donner des devoirs de vacances à leurs élèves mais il arrive qu’ils le fassent, pour le bien de ces élèves, et notamment de ceux qui ont le plus de difficultés scolaires. Ne l’oubliez pas, c’est d’abord pour le bien de vos gamins. A vous de planifier leur travail pour l’alléger et le rendre le plus invisible pendant leurs vacances. Organisez simplement des sessions de travail, en matinée ou dans l’après-midi de 1 à 2 heures pour qu’ils les fassent progressivement.

 

 

Évitez de leur mettre la pression inutilement et d’exiger leur concentration absolue devant vos explications colériques si vous souhaitez les aider vous-même. Adaptez-vous à leur rythme et ne vous transformez pas en tyran pendant ce séjour parce qu’il n’a pas retenu toutes les astuces que vous lui avez données. Justement, c’est le moment de répéter, de prendre le temps qu’il faut pour les aider à maîtriser une notion. Si vous n’avez pas un esprit pédagogique, la patience nécessaire pour les aider dans leurs devoirs d’été, déléguez cette tâche à quelqu’un de plus apte et contrôler le travail effectué.

 

 

 

Osez le bon sens !
Yannick DJEUGOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *