École française : trop de fractionnés, peu de marathoniens !

 

A peine démarrée et déjà interrompue, l’école discontinue est la caractéristique criarde du système éducatif français. Le rythme scolaire interroge le parent qui s’intéresse un tant soit peu à l’éducation de ses mioches. Le principe est assez boiteux en France : concentrer – asséner – flemmarder

 

1/ Concentrer les périodes de cours

Écoles maternelles, élémentaires et primaires : 24 heures d’enseignement par semaine durant 36 semaines

 

 

2/ Asséner des heures de cours chaque jour
Rythmes scolaires effrénés

Maternelle, primaire, la journée à l’école dure 6 heures; lundi, mardi, (mercredi matin), jeudi, vendredi, (samedi demi-journée)
Collège, entre 25 et 28 heures, du lundi au vendredi
Lycée, entre 30 et 40 heures, du lundi au samedi.

 

 

3/ Flemmarder avec vacances tous azimuts et longues
Congés scolaires et vacances scolaires : Zone A
Reprise des cours : lundi 2 septembre 2019

 

Vacances de la Toussaint – 19/10 – 04/11
Vacances de Noël – 21/12 – 06/12/2020
Vacances d’hiver – 22/02 – 09/03
Vacances de printemps – 18/04 – 04/05
Vacances d’été – 04/07 – 01/09

 

En condensant sur une période réduite les cours pour assommer les enfants, l’école française abrutit davantage qu’elle ne révèle. La période de classe est dense et la période de détente est longue; les enfants sont soumis à un rythme de travail effréné suivi par de longues périodes de relâchement.

 

Les résultats aux tests PISA (Programme International pour le Suivi des Acquis des Élèves) ?

 

Le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) est une évaluation créée par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), afin de tester les compétences des élèves de 15 ans en lecture, sciences et mathématiques. Le test se déroule tous les 3 ans.

 

Le rapport Pisa 2015 sur le niveau scolaire publié par l’OCDE ce mardi situe notre pays à la 27e place sur 72

 

Pour l’édition 2015 de Pisa, les statisticiens de l’OCDE situent la France à la 27e place sur 72 participants, et à la 21e parmi les pays membres de l’OCDE. Avec un score de 495 points, elle est tout juste dans la moyenne des pays de l’OCDE, mais loin derrière le Japon, le Finlande, le Canada ou encore l’Allemagne et la Belgique. Soit deux places de perdues par rapport à la précédente édition de 2012.
Source : lexpress

 

Conclusion : le système est inefficace et ce, depuis de nombreuses années, au su de tout le monde et sans que cela ne gêne ceux qui le promeuvent. Car, il est pensé pour servir les intérêts du marché (tourisme) et en aucun cas pour servir les intérêts des enfants.

 

D’aucuns diront qu’il faut réduire le nombre d’heures de travail hebdomadaire ou réduire la durée des vacances. En vérité, il faudrait s’inspirer du modèle finlandais qui domine les classements et qui permet à l’ensemble des enfants de bien s’en sortir dans leurs cursus scolaires, à contrario du système éducatif français qui broie le plus grand nombre pour le contentement des bourgeois, des pistonnés et bien-nés.

 

A l’évidence, il ne s’agit pas de même superficie, du même nombre d’habitants, de la même homogénéité sociale et ethnique… mais l’on devrait s’inspirer des meilleurs. Ne pas copier bêtement, pour sûr. Mais ne pas ignorer bêtement, comme la France.

 

Système éducatif finlandais ?

Les finlandais passent plus de temps à l’école (190 jours au lieu de 180 pour les français) par contre ils ont cours du lundi au vendredi, leur journée démarrant à 8h et se finissant à 14h. Les cours durent 45 minutes et les récréations 15 minutes. Quant à la pause déjeuner, elle est de 30 minutes.
Vacances: Les vacances d’été durent entre 10 et 11 semaines.
En octobre, les élèves ont quelques jours de repos
Deux semaines à Noël
Une semaine fin février
4 jours à Pâques

Source : Slate.fr

 

Évidemment, il existe d’autres facteurs qui expliquent cette réussite insolente comme la qualité des enseignants, le nombre d’élèves par classe, le suivi scolaire de chaque enfant pour assurer l’homogénéité de niveau scolaire, …

 

Au classement PISA, la Finlande est première depuis plus de 15 ans. La France brille par sa médiocrité ou sa constance dans la médiocrité.

 

En ce qui concerne le rythme scolaire, il serait judicieux d’alléger les heures de cours effectifs journaliers à 5 heures par jour par exemple au premier dégré avec des cours de 45 mins et 15 mins de relaxe avant le prochain et surtout, en réduisant le temps de vacances scolaires hormis les grandes vacances.
Moins d’heures de cours chaque jour, moins de vacances scolaires, plus de longue période de classes.

 

Les élèves français travaillent trop quand ils travaillent et trop mal (peu de repos, cours plus longs) et se reposent trop et trop mal.

Grosso modo, l’école doit être un marathon avec un rythme régulier et léger et non, une longue épreuve de fractionnés. C’est à cette école de s’adapter à cette réalité si elle ne veut pas continuer de laisser des millions de gamins sur le carreau à cause de son égo surdimensionné et son impossibilité à reconnaître ses tares.

 

Osez le bon sens !
MdP Le Blédard
claireyvesandreas@gmail.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *