Éducation idée reçue n°4 : Un bon élève n’a pas besoin de soutien scolaire

ClaireYvesAndré, soutien scolaire en petits groupes de deux ou trois élèves

 

 

Les fils de professeurs sont la catégorie de la population estudiantine la plus susceptible de se retrouver sur les bacs de Sciences Po, ENA ou encore Polytechnique.

 

 

 

Évidemment, il est aussi remarqué que les fils de bourgeois franciliens sont très représentés dans ces lieux de formation de futurs élites comme Polytechnique. Des résultats du concours d’accès à la prestigieuse école militaire d’ingénieurs en 2014 ont montré que 152 élèves sur les 401 de la promotion, étaient issus de Louis-le-Grand à Paris, et Sainte-Geneviève à Versailles.

 

 

Un enfant d’enseignant a 92% de chances d’obtenir un baccalauréat, contre 51% pour un fils d’ouvrier non qualifié. Pour le bac scientifique, 43% pour le fils de prof, 6% pour le fils d’ouvrier non qualifié. C’est Natacha Polony qui l’a révélé dans son article Le “délit d’initié” des professeurs le 4 juin 2010 sur son blog.

 

 

Ce qu’elle nomme le délit d’initié à juste titre rend cette idée reçue caduque. Un bon élève a aussi besoin du soutien scolaire pour réussir sa scolarité. Et l’exemple de ces pistonnés, de ces fils de profs le montre clairement. Qui a davantage une aide scolaire à domicile qu’un enfant de professeurs ? De personnes qui connaissent parfaitement le système scolaire et qui sont capables en tout temps dans leur parcours, de leur apporter l’assistance et l’orientation scolaire nécessaires pour performer et obtenir les meilleurs emplois à leur sortie ? Assistance et orientation scolaire.

 

De facto, la dite assistance scolaire (ou le soutien scolaire) est donc permanente et élevé dans un environnement de savoirs, de travail et sous le regard vigilant de ses parents expérimentés, le fils de prof excelle dans son parcours et truste les meilleures places dans les écoles plus prestigieuses.

 

 

Inspirez-vous des meilleurs ! Et dans ce cas, inspirez-vous des enseignants

 

 

Offrez des cours à domicile dans les disciplines scientifiques à vos enfants si vous souhaitez qu’ils entrent dans les écoles d’ingénieurs réputées et de qualité. L’accompagnement scolaire se doit d’être pérenne pour donner quelque chance à votre enfant d’avoir un cursus similaire à celui de ces enfants.

 

Les enfants de bourgeois arrivent à le faire en finançant grassement le suivi extra-scolaire de leurs rejetons, en leur offrant une culture de bonne facture; des voyages, des conférences, des séjours linguistiques, des visites de musées…

Bref, les riches miment assez correctement les enfants de professeurs bien introduits dans le milieu éducatif. Les pauvres n’y arrivent pas car ils n’ont pas ni les moyens financiers, ni les moyens intellectuels et ou culturelles pour copier le modèle triomphant.

 

 

Un enfant d’enseignant a 92% de chances d’obtenir un baccalauréat, contre 51% pour un fils d’ouvrier non qualifié. Pour le bac scientifique, 43% pour le fils de prof, 6% pour le fils d’ouvrier non qualifié.

 

 

Si vous avez un enfant qui a de bonnes prédispositions scolaires et qui peut aller loin, comme l’on dit couramment; faites de votre mieux pour lui donner les armes pour compétir avec les autres enfants favorisés.

Le renforcement scolaire dans les matières où il s’en sort; l’aide aux devoirs constant pour contrôler sa progression et lui apprendre la consistance dans l’effort, dans le travail scolaire; la mise à niveau dans les matières où il a du mal, … Le soutien scolaire s’adresse à tous les profils d’élèves et surtout à ceux qui visent l’excellence.

 

Pensez-vous que les élèves des écoles préparatoires aux grandes écoles n’ont pas de soutien scolaire sous quelque forme que ce soit (parent, professeur à domicile, camarade de classe) ?

 

 

Les enfants de professeurs bénéficient de la qualité de leurs parents pendant toute leur étude; il ne devrait pas avoir de surprise finalement à les retrouver massivement au sommet de la pyramide sociale. Si vous n’avez ni le temps, ni la compétence pour suivre et aider vos enfants à chaque étape de leur vie académique, vous pouvez déléguer cet engagement à un professeur à domicile qui viendra chaque semaine veiller sur les intérêts éducatifs de ces derniers.

 

L’État français au travers du CESU et de l’exonération fiscale de 50% pour les activités de services à la domicile (Loi Borloo), dont relève la plupart des entreprises de soutien scolaire, allège le coût de la facture pour les familles françaises. Malheureusement, les familles nombreuses ou les familles les plus démunies ne peuvent pas se permettre de payer 30 euros en moyenne de l’heure pour une heure de cours de mathématiques à domicile; même si l’État leur rétrocédera dans quelques mois la moitié de leur investissement en réduisant leurs impôts.

 

 

En d’autres termes, la femme du bourgeois parisien peut facilement offrir des cours particuliers à tous ses enfants sans ciller et l’État français lui remboursera la moitié de sa facture; la femme de ménage de la femme du bourgeois parisien ne peut pas le faire.

 

Aussi, des formules comme les cours en petits groupes de deux ou trois élèves à domicile, permettraient à ces familles de pouvoir elles-aussi, en se partageant le coût du professeur à domicile, de prodiguer un accompagnement scolaire de bonne qualité à leurs propres enfants.

 

 

Vous l’aurez compris,  malheureusement, le soutien scolaire ne profite qu’aux familles aisées et aux familles d’enseignants. Il n’est peut-être pas indispensable car l’on a aussi des étudiants qui ont très bien réussi sans en avoir eu recours.  Mais il me semble clair qu’il est fortement recommandé pour tous ceux qui veulent se donner toutes les chances de réussite scolaire.

 

 

Un enfant d’enseignant a 92% de chances d’obtenir un baccalauréat, contre 51% pour un fils d’ouvrier non qualifié. Pour le bac scientifique, 43% pour le fils de prof, 6% pour le fils d’ouvrier non qualifié.

 

 

 

Factuel !

 

 

 

 

Osez le bon sens !

Yannick DJEUGOUE
claireyvesandreas@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *