Fuyez les écoles publiques du 93 !

 

 

 

 

Vivement déconseillé ! Évitez d’envoyer vos enfants dans une école publique de Seine Saint-Denis. Les classements au Bac de ces lycées devraient vous pousser à déserter ce milieu impropre à l’éducation.

 

 

Professeurs du 93

 

Le département cumule tellement de points désavantageux qu’il est suicidaire pour un parent d’inscrire ses enfants dans l’une de ses écoles publiques.
Les professeurs ne sont pas la crème de la crème, pour un département sinistré par l’échec scolaire. Au contraire, les plus inexpérimentés et les moins bien classés font leur premier pas dans le 93. Le professeur est la clé principale de la réussite scolaire de votre enfant.

 

L’enseignement est une transmission de savoir et si l’enseignant est médiocre, il ne faut pas s’attendre à avoir un apprenti de génie. C’est fondamental, mauvais professeurs, mauvais élèves. Or, les écoles publiques ne sélectionnent pas les leurs. Face à la pénurie de vocations, Les professeurs de l’enseignement publique sont recrutés avec moins de 9/20 de moyenne aux concours. Leur compétence au fil des ans ne cesse de se dégrader et cela est un secret de polichinelle qui ne semble pas émouvoir les français ou leurs dirigeants. A leur crédit, ils sont payés au lance-pierres; l’amour de la pédagogie ne suffit pas. Les meilleurs candidats au concours choisissent les meilleures affectations et le 93 se contente des restes.

 

 

Bien sûr, vous les entendrez réclamer des moyens. Des moyens, des moyens, des moyens. Tout type de moyens; jamais de la qualité. La qualité reviendrait à reconnaître qu’ils sont la raison de cet échec scolaire systémique de leurs élèves. La violence des quartiers, les classes surpeuplées, les élèves étrangers, la dégradation des classes, l’absentéisme, … Tous ces défauts largement diffusés sont peu de choses dans le résultat catastrophique que l’on y observe.

Face à l’incendie, l’État a dépêché des seaux d’eau et non des lances à incendies; les sapeurs-pompiers professionnels délivrent des chats coincés sur les toits d’immeubles parisiens.

 

 

 

Le constat est évident et tout parent d’élèves conscient ne participera pas à cette mascarade en condamnant l’avenir de ses enfants. Les écoles du 93 sont des mouroirs d’ambition. Fuyez-les le plus rapidement possible. Quittez le 93 si vous voulez sauver vos enfants. Restez-y si vous ne vous en souciez guère. Car la passivité, voire le mépris pour l’éducation des parents du 93 est la deuxième raison de l’échec scolaire dans ce département.

 

 

Parents du 93

 

Le département de l’échec scolaire s’appuie sur l’irresponsabilité parentale pour prospérer vers la nullité. En tant que parent, vous devez vous associer à d’autres parents qui veulent le meilleur pour leurs enfants. Si vos voisins se satisfont de rien, vous devez quitter ce voisinage pour un plus vertueux.

 

 

Quittez le 93 car les professeurs de piètre qualité et les parents je-m’en-foutistes se relayent pour le plomber. Et si vous y demeurez en espérant que les choses changent, que le gouvernement vous aide, que la lumière soit dans les bulbes poussiéreux et fainéants, vous savez exactement quel type de parent vous êtes.

 

 

 

Osez le bon sens !

 

Magson de Pazou
claireyvesandreas@gmail.com