Gérez fermement le temps de sommeil de vos enfants

 

 

 

 

C’est une des composantes nécessaires pour que votre enfant obtienne de bons résultats à l’école. Le sommeil est important dans la croissance de votre enfant. C’est le moment que choisit votre organisme pour se réparer, croître, se régénérer, se reposer.

 

 

Plus ils sont jeunes, plus ils auront besoin d’heures pour que le corps accomplisse correctement toutes ces tâches. Par exemple, les hormones de croissance sont essentiellement libérées pendant leur sommeil pendant la puberté. Un ado qui ne dort pas assez aura des retards de croissance et des troubles alimentaires.
Il est donc important pour vous, en tant que parents, de vous assurer que vos enfants aient leur compte de sommeil régulier et total pour que cela n’influe pas négativement sur leurs notes.

 

 

 

En semaine de cours

 

 

En général, un enfant a besoin d’au moins 8 heures par jours de sommeil. Pendant la semaine de cours, votre responsabilité est grande: faire le nécessaire pour qu’ils dorment assez. Cela passe donc par des limites très fermes que vous devrez leur imposer : pas de téléphone après 20h30, pas d’internet ni de jeux vidéos non plus. Bref, rien ne doit le troubler.

 

 

Vous devez vous assurer qu’ils aient fait leurs devoirs au moins une heure avant de se coucher. Cette heure de latence doit leur permettre de se préparer à aller se coucher, de préparer leur cerveau à se mettre en veille. Ils iront se laver, se brosser les dents, préparer leurs vêtements pour le lendemain, se mettre au lit en pyjama et se coucher. Ce rituel doit être mis en place dès leur plus jeune âge. La discipline libère.

 

Aucun écran allumé et certainement pas leur programme télévision favori. Faites la revue des troupes en passant leur glisser un mot gentil avant d’éteindre. C’est aussi un moment privilégié où vous pouvez parler en toute quiétude avec vos enfants et ce, individuellement, de tout ce qui se passe dans leur vie. C’est peut-être la seule heure que vous aurez pour vraiment échanger avec eux quand vous travaillez. Profitez-en pour récupérer leurs téléphones portables que vous leur donnerez le lendemain matin.

 

 

Ayez une alimentation équilibrée et moins calorique le soir. Pas de sodas au repas mais de l’eau ou un jus de fruits.

 

 

Vérifiez votre panneau électrique car il est possible de couper l’alimentation électrique de certaines parties de votre maison, de la sonnerie, des radiateurs et autres fiches électriques. Si la chambre de votre enfant ou de vos enfants se trouve dans le grenier, vous pouvez couper le courant des fiches électriques pour qu’ils n’allument pas leur ordinateur quand ils sont censés se reposer.

 

 

Pour les familles nombreuses vivant dans des espaces très restreints, vous devrez souffrir de vous imposer les mêmes contraintes horaires pour ne pas nuire à leur sommeil. Cela vous sera d’ailleurs aussi bénéfique.

La confiance n’exclut pas la méfiance. N’hésitez pas à vous réveiller pour vérifier qu’ils sont couchés. Ne le faites pas de manière systématique, aux mêmes heures; mais de manière très aléatoire.

Et assurez-vous qu’ils fassent toujours leur lit à leur réveil avant d’aller à l’école.

 

 

 

Le week-end

Vous devez laisser les enfants dormir davantage et ne pas leur imposer un horaire de réveil qui vous convienne. Ils doivent néanmoins avoir un programme de travail scolaire (devoirs, courses, cours de soutien scolaire, lecture…) et effectuer leurs tâches ménagères pour le compte de la famille (la lessive, le jardinage, l’époussetage, le lavage des vitres, …)

 

Le nettoyage de leur chambre ne fait pas partie des tâches ménagères et est de leur responsabilité.

Le jeu fait partie entière de l’éducation et sachez laisser une plage horaire personnelle pour chaque enfant afin qu’il ou elle puisse s’adonner à ses propres hobbies sans votre supervision ou intervention. Le samedi soir, soyez plus coulant avec le temps de sommeil.

 

 

Vous devez aussi imposer le même horaire de préparation au sommeil le dimanche afin qu’ils ne gâchent pas leur lundi en étant fatigués en classe.

 

 

 

Osez le bon sens !

 

Magson de Pazou
claireyvesandreas@gmail.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *