L’e-learning mène à BIC

mai 21, 2021
Catégorie : Non classé

Je peux constater grâce aux cours que je prends en ligne, que l’e-learning aura sans doute de beaux jours devant lui mais demeure un moyen d’apprentissage très peu effectif. Apprendre par écrans interposés présente des avantages indéniables pour les entreprises qui offrent ce service. Pour l’apprenti, votre seul facteur de succès sera, selon moi, uniquement votre motivation. Et au cas où vous espériez y échapper; l’e-learning mène à BIC.

Je suis en formation de reconversion professionnelle depuis plus de deux mois et je mesure les effets de l’e-learning sur mon apprentissage.

Le Covid a eu du bon de ce point de vue. En tant qu’éducateur, le face-à-face est indétrônable, irremplaçable.

Je rappelle une évidence mais en ces temps très progressistes où un homme peut être considéré comme une femme et vice-versa, ce rappel n’est pas chose inutile.

A l’évidence, je prends les cours de chez moi et il me suffit d’ouvrir mon PC pour être en classe.

Pas de trajet à effectuer, pas d’inconfort, pas de temps perdu ; c’est d’une efficacité pratique totale.

Le temps passé dans les transports pour les élèves paraît peu important dans l’esprit de tous, comme le poids des cartables pour les écoliers.

Mais cela compte et quand vous avez passé au moins deux heures chaque jour à courir les transports publics, vous saurez ce que cela vous coûte en terme d’influx nerveux, de gâchis. L’école vient directement à vous.

elearning claireyvesandré

e-learning, mieux que rien

La technologie nous permet d’avoir des échanges très qualitatifs.

Zoom, Whattsapp, Microsoft teams, Google meet… se sont imposés dans les entreprises et les ménages.

Les étudiants en sont désormais familiers, et doivent les utiliser pour continuer à apprendre et obtenir leurs diplômes.

La technologie a donc rendu l’e-learning facile et surtout, peu cher. En ces temps de crise, c’était la formation en ligne ou rien.

C’est mieux que rien et le pays ne peut se permettre de mettre à l’arrêt le développement et la scolarité de millions d’étudiants.

Si l’on ne peut approcher un autre humain, que nous reste-t-il à part des écrans ?

La transmission des savoirs par les professeurs est optimale, ces derniers faisant de leur mieux pour se rapprocher le plus de la réalité d’une salle de classe.

Le partage d’écran aide énormément mais comme le non verbal et le para verbal pour la communication, le para-présentiel et le non-présentiel rend l’apprentissage moins soluble à la compréhension.

Je crains de ne pas pouvoir définir précisément cette impression de manque que ressentent tous les apprentis derrière leur écran.

Voir, sentir, ces sens sont clairement absents et cette absence se fait ressentir chez tous les apprentis. Les mots, les notions, les explications… Oui, c’est bien un professeur qui recrache son topo comme s’il était en présence de ses étudiants et pourtant le manque est omniprésent.

L’e-learning mène à BIC

Je n’ai jamais autant écrit de ma vie. Et je l’ai fait malgré les documents et autres fichiers PDF que les professeurs nous transmettent à chaque fin de cours.

Ecrire devient le seul ancrage efficace pour retenir les informations reçues.

Pour l’avoir vécu, je ne peux que vous encourager à acheter des rames de papier si vous voulez vraiment assimiler ce que vous apprenez.

stylo bic

Plus que jamais, à vos stylos !

Ce qui entraîne vers le point fondamental de cet enseignement : la motivation.

Le travail personnel est indispensable pour obtenir quelque résultat. Vous devez donc redoubler de discipline. Doublez vos temps de révision.

Car l’e-learning fait penser à de la restauration rapide ; vous aurez rapidement l’impression de n’avoir rien retenu des cours reçus juste quelques heures après votre leçon.

Il est donc de votre intérêt de travailler personnellement, d’écrire même quand vous avez les cours en PDF pour fixer les notions dans votre cerveau. Vous devriez en faire plus pour obtenir le même résultat.

Plus c’est virtuel et plus, vous devriez écrire pour mieux retenir.

L’e-learning nous rappelle toutes les vertus de l’association écrit-réflexion-rétention.

 Un PC ne suffit pas à apprendre. Un Bic et du papier, vous en aurez encore pour un bon moment. Nombre de collègues sont obligés d’imprimer leurs leçons pour pouvoir les lire car ils ont du mal à le faire sur écran.

A l’évidence, l’écologie et l’e-learning ne font pas bon ménage.

Osez le bon sens !

Magson de Pazou

Commentaires