Le marché du soutien scolaire en France

Présentation du marché français du soutien scolaire et notamment du soutien scolaire légal, secteur économique largement assisté par les aides fiscales et sociales de l’État.

 

Structure de la présentation

  • Baisse du niveau scolaire ou sentiment de baisse de niveau scolaire
  • Qualité des professeurs en baisse et carte scolaire
  • Développement des loisirs et délégation parentale
  • Circuits méritocratiques balisés et protégés
  • Compétitivité et performance scolaire (Prépas, grandes écoles…)
  • Assistanat des bien-nés et initiés ou « privilégiat»
    • Aux riches les autoroutes, aux pauvres, les sentiers
  • 2 milliards d’euros
  • 1 000000 d’élèves inscrits en France suivent environ 40 heures de cours par semaine
  • 80% au black
  • Selon TNS-Sofrès,  1 collégien sur 5 et 1 lycéen sur 3 prennent des cours particuliers à domicile.
  • 43% des parents d’enfants âgés de 10 à 16 ans ont déjà eu recours aux cours de soutien scolaire pour leurs enfants,
  • dont 28% sous forme de cours particuliers à domicile.

 

  • Hors domicile
  • e-Learning et applications mobiles
  • Stages intensifs
  • Organismes de soutien scolaire avec locaux
  • Cours par correspondance
  • A domicile
    • Face à face, 1 à 1
  • 30 à 50 euros de l’heure par les organismes spécialisés
  • Au black, 10 à 15€ de l’heure
  • Franchises
  • Leader et architecte du secteur Acadomia
    • 25000 enseignants
    • 105 agences
  • Étudiants, majorité des professeurs à domicile, tuteurs scolaires
  • Profs de l’éducation nationale, amendement
  • 12000 entreprises spécialisées (EURL, auto-entrepreneur,…)
  • Secteur du services à la personne
  • Plan Borloo, Cesu, chèque emploi service universel
  • 50% d’exonérations fiscales dans la limite de 12000€
  • Organisme mandataire, agrément simple, agrément qualité
  • Particulier-employeur
  • 78,3 % des organismes de services à la personne sont des entreprises.
  • Mandataire ou prestataire
  • Mandataire
    • Le particulier a la qualité d’employeur mais délègue les démarches administratives et fiscales
  • Prestataire
    • L’organisme de SAP a le rôle d’employeur
    • Le client règle sa facture à la fin du mois
  • Agrément simple ou qualité
  • Qualité : public fragile (enfants – 3 ans; vieux; handicapés ou dépendants)
    • Autorisation du conseil départemental
  • Simple : l’agrément simple est remplacé par un dispositif déclaratif
    • la condition d’exclusivité a été supprimée par un texte communautaire
    • une entreprise peut désormais proposer des services à la personne tout en ayant une autre activité.  Cependant, pour pouvoir bénéficier des avantages fiscaux rattachés à ce type de services, le critère d’exclusivité est maintenu (sauf dérogations possibles)
  • Les démarches se font par téléprocédure Nova : http://servicesalapersonne.gouv.fr/site/inscription
    • Durée de 5 ans, renouvelable
  • Le secteur du soutien scolaire est ENTIÈREMENT assisté
  • Avantages fiscaux octroyés par l’Etat
    • Crédit d’impôt pour les particuliers – 50%
  • Exonérations de TVA pour les associations
  • TVA réduit de 10%
    • Soutien scolaire à domicile
    • Stages de vacances : accompagnement des enfants de plus de trois ans dans leur déplacement en dehors du domicile, à la condition que cette prestation soit comprise dans une offre de services incluant un ensemble d’activités réalisées à domicile
  • Avantages sociaux
    • Exonérations de cotisations patronales de sécurité sociale pour les particuliers-employeurs
  • Sans les aides de l’État, le secteur légal serait résiduel
  • Avec les aides de l’État, le secteur fait 20 %
  • Le secteur illégal 80%
    • Les élèves en échec scolaire ont des familles en échec social
    • Familles monoparentales
    • Chômage, bas salaires
    • Faible niveau d’études
    • Manque de réseau social
    • Tissu scolaire de piètre qualité
  • 4 solutions pour bâtir un secteur viable et pérenne
    1. Arrêt de l’assistanat et du « privilégiat» de ce secteur sous perfusion
    2. Combattre le soutien scolaire illégal
      • Protection des étudiants (étudiants systématiquement auto-entrepreneurs)
      • Suppression des dérogations pour es professeurs de l’éducation nationale
    3. Amélioration de la qualité du recrutement des professeurs
      • Primes d’installation dans les zones difficiles pour les meilleurs professeurs
      • Suppression des aides aux associations
    4. Offre diversifiée et adaptée à la réalité
      • Développement des cours en groupes à domicile (Meetinclass, ClaireYvesAndré)
      • Le tutorat
      • L’entrepreneuriat des étudiants
    5. ClaireYvesAndré

 

Osez le bon sens !

Yannick DJEUGOUE

claireyvesandreas@gmail.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *