Méfiez-vous du soutien scolaire interminable !

 

enfant fatigué

Du soutien scolaire pendant toute l’année, 5 fois par semaine en périodes de cours, le double en périodes de vacances ou congés scolaires… Un tel programme de travail, hyper chargé est absolument une arnaque.

 

 

 

Le soutien scolaire est un complément à l’école. Nous ne sommes pas encore en Corée du Sud. Juste un complément d’instruction principalement effectuée par le professeur à l’école. Ne vous laissez pas flouer. Vos enfants ne sont pas sous perfusion scolaire, 365 jours sur 365. Le soutien scolaire ne se fait pas à vie. Un élève n’est pas un robot. Il doit pouvoir avoir de la respiration dans ses études. Du repos, du divertissement, de l’apaisement. Il passe un certain nombre d’heures à l’école à apprendre, et s’il doit enchaîner avec des cours à domicile chaque soir de la semaine, quand est-ce qu’il trouvera le temps pour s’amuser, évacuer la pression, retrouver ses amis, se sociabiliser, grandir comme tous les enfants ?

 

 

Le surmenage scolaire peut causer des dégâts irréparables sur le gamin et vous n’avez pas à céder à la volonté de vous survendre des cours pour soigner votre anxiété parentale. L’empilement d’heures de cours ne résoudra pas ses difficultés scolaires. De la mesure dans tout et notamment dans leurs études. La vie est un excellent centre de formation et vous parents créez des futurs adultes responsables, bien éduqués et équilibrés.

 

 

 

Une à deux sessions de travail hebdomadaires

En fonction de l’âge, de l’échéance (examen de fin d’année, préparation du baccalauréat, …), de la discipline, du niveau scolaire de l’enfant, des notes… je recommande une session de travail de deux heures pour tout groupe de travail scolaire en périodes de cours et au maximum deux en périodes de vacances. A l’approche des examens, deux sessions en périodes de cours peuvent convenir. Il est préférable d’organiser les cours le week-end. Des cas particuliers comme les écoles préparatoires existent et peuvent exiger davantage d’heures de travail pour des esprits déjà performants.

 

 

La loi des rendements décroissants s’applique en général pour la grande majorité des enfants. Passée deux sessions de travail de deux heures par semaine, le surplus d’heures est quasiment inutile, inefficace voire contre-productif; les enfants saturent, sont fatigués et le soutien scolaire peut rapidement devenir une corvée, le professeur à domicile, un tortionnaire dans l’esprit des gamins lessivés.

 

 

 

Des sessions d’une heure ou de deux heures ?

Par expérience, une session de travail d’une heure est inefficace si l’on veut vraiment qu’un enfant assimile une notion. En heure, il faudra que le tuteur scolaire case les explications de ladite notion, des démonstrations, des exercices avec le gamin des exercices d’application pour le gamin, la reformulation de la notion par le gamin, dans le meilleur des cas. Sinon, il faudrait à chacune de ces étapes réexpliquées la notion si le gamin a des difficultés à la comprendre, à l’appliquer, à la maîtriser.

 

 

Deux heures de travail s’avèrent plus indiquées si vous souhaitez réellement qu’un gamin maîtrise une notion que vous lui apprenez. Et l’impact du groupe de travail est important pour obtenir de bons résultats.

En duo ou en trio, le professeur à domicile explique la notion, la démontre auprès des élèves et ensuite, ces derniers reprennent la main; ils font les exercices et en cas de difficultés, se la réexpliquent entre eux. Ils s’entraident et leur collaboration est bien plus efficace que celle de quelque adulte, fût-il le meilleur pédagogue au monde. Ils ont le même langage, les mêmes codes culturels, une bonne complicité et un esprit de groupe qui les poussent à mieux assimiler les leçons. Un enfant comprendra plus aisément des explications prodiguées par un autre enfant, plus doué. Le fait pour le plus doué du duo ou du trio d’expliquer à son ami la notion, lui permet d’apprendre deux fois; il maîtrise tellement bien la notion qu’il est capable de la transmettre à son pair. Le moins doué aura envie de rendre la pareille dans un autre domaine ou une autre notion à ses copains et aura la motivation interne pour le faire, pour travailler et prouver sa valeur aux autres: c’est tout l’intérêt du tutorat.

 

 

L’on tire partie au maximum de l’effet de groupe; de l’entraînement des autres, de la saine concurrence entre copains. Les enfants qui créent un groupe de rock par exemple arrivent très rapidement à élever leur niveau de jeu ensemble; ils ont un objectif commun, devenir des stars; et l’émulation des copains pousse chaque membre de la bande à exceller dans son instrument. Red Hot Chili Peppers.

 

 

Il faut donc donner le temps aux élèves de prendre le temps d’apprendre, de se tromper, de recommencer, d’assimiler, de maîtriser. Il faut prendre le temps de prendre le temps. Deux heures de cours au lieu d’une heure de cours sont donc idéaux pour cela.

 

 

Évidemment, il y aura du déchet pendant ces deux heures, du relâchement mental, de la déconcentration, des sas de décompression. En fonction de l’âge, de l’alimentation, de l’état de santé des élèves, ces périodes de digression pendant la session de travail peut aller de 80 minutes pour des élèves au CP à 15 minutes pour des élèves de terminale S qui préparent leur Bac. Ces périodes n’étant pas regroupées en un bloc, les parents doivent souffrir de payer 2 heures de cours à chaque session pour des périodes d’efficacité pédagogiques limitées; et comprennent que ces digressions pendant les cours sont normales car le cerveau alterne entre pics de concentrations et vallées de relâchement pour mieux assimiler les notions.

 

 

Le tuteur scolaire doit comprendre cela et s’évertuer à encadrer le groupe de travail pour éviter que le relâchement ne déborde pas vers la recréation. Le bon tuteur scolaire est celui qui sait gérer ses oscillations d’état de concentration et les interactions entre membres du groupe de travail.

 

 

 

Parents, ne vous laissez donc pas berner par des commerciaux qui vous vendront des dizaines d’heures de cours par mois qui n’ont d’autre but que de vous soutirer de l’argent.

 

Osez le bon sens !

Magson de Pazou
claireyvesandreas@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *