Robert F Smith, philanthropie et la dette des étudiants

 

 

Robert F Smith est un financier noir américain qui vient d’offrir à 396 étudiants de l’Université Morehouse d’Atlanta, leurs frais de scolarité, soit plus de 40 millions de dollars. Venu recevoir un prix honorifique pour son exemplarité professionnelle, ce dernier a annoncé à la surprise générale ce geste philanthropique et mis en lumière, une fois de plus, s’il n’en était besoin, la situation d’endettement des étudiants américains.

 

 

Robert Frederick Smith est né en 1962 à Denver dans une famille de professeurs; Dr. Sylvia Myma Smith et Dr William Robert Smith. Il a été étudiant de l’université de Cornell et à la Columbia Business School où il a acquis un MBA en Finances et Marketing. Il a démarré sa carrière comme ingénieur en chimie pour des grands groupes comme Goodyear Tire and Rubber Company, Kraft General Foods. Il a ensuite rejoint la division technologique de la banque d’investissement Goldman Sachs. Il s’est spécialisé dans les fusions-acquisitions. En 2000, il créé Vista Equity Partners, une société de capital-risque qui compte plus de 60000 employés à travers le monde. Il pèse 4.4 milliards de dollars.

 

En payant les frais de cette promotion de Morehouse College le 19 mai dernier, il permet à ces 400 étudiants d’éviter de démarrer leur vie professionnelle avec zéro dette étudiante. Ce qui est un privilège pour tout étudiant dans une société américaine qui craint les effets d’une crise de la dette estudiantine. Selon le magazine Forbes, l’endettement des étudiants américains équivaut à 1.5 trillion de dollars. 1500 milliards de dollars.

 

 

Aux États-Unis seulement, plus de 44 millions d’emprunteurs ont une dette contractée au titre de prêts étudiants de 1,5 billion de dollars. La dette liée aux prêts étudiants est maintenant la deuxième catégorie de dette de consommation la plus élevée – derrière la seule dette hypothécaire – et supérieure à celle des cartes de crédit et des prêts automobiles. Les emprunteurs de la promotion de 2017 doivent en moyenne 28 650 dollars, selon l’Institute for College Access and Success.

 

 

Il faut garder à l’esprit que la dette estudiantine est la seule dette aux USA qui ne peut pas être annulée par les tribunaux. Le coût de l’éducation ne cesse d’augmenter et de plus en plus d’étudiants se retrouvent dans l’incapacité la rembourser. Une crise couve et menace le système économique du pays et sa stratégie éducative.

 

Sans aucun doute, Robert F. Smith par son geste philanthropique a envoyé un message fort à l’encontre des populations noires de son pays. “Je sais que ma promotion perpétuera” cette initiative et aidera à améliorer les vies d’autres Américains noirs, a-t-il déclaré. Espérons, tout comme lui, que son don produise des méioses philanthropiques, que ces jeunes diplômés réussissent leur carrière et honorent par leurs actions économiques et sociales, le geste exceptionnel de Mr Smith. Pionnier pour sa communauté, il est devenu en 2015 le plus riche Afro-Américain, selon Forbes. Un parcours exemplaire. Bravo !

 

 

Osez le bon sens !

 

 

Yannick DJEUGOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *