Sorties scolaires et femmes voilées: les hypocrites se dévoilent

 

 

 

J’ai toujours trouvé les gothiques ridicules avec leurs vêtements et leur manie de se grimer en noir pour signifier leur contre-culture morbide sans grand intérêt sinon économique. En fait, je les trouve vraiment moches, hommes comme femmes, avec leur maquillage abscons et délirant. Je me passerais bien d’eux dans l’espace publique et j’avoue que je suis content qu’ils n’y’ en aient pas qui souhaitent accompagner les enfants lors de sorties scolaires. Qui sait ce qu’ils ou elles pourraient leur instiller dans l’esprit…

 

 

Et pourtant, je supporte de partager cet air avec ces monstruosités physiques. Et ça me ferait chier de devoir les défendre s’il venait à quelque couillon endimanché et soutenu par une palanquée de peureux écervelés d’obliger tous ces diablotins à avoir une tenue “conforme” aux attentes de la société. ça me ferait chier mais j’aime à croire que je le ferai.

 

 

Le voile ne serait pas à encourager lors des sorties scolaires d’après le ministre de l’éducation nationale, Mr Blanquer. Le même ministre d’ailleurs qui précise aussi qu’il est opposé à une loi interdisant le port du voile pour les accompagnatrices lors des sorties scolaires. Inefficace et contre-productif. Émotion et raison. Et la loi n’interdit en aucun cas ce morceau de tissu si entêtant pour le peuple français. Nous pouvons apprécier sa volonté de se battre et aussi, saluer son impuissance à transformer ses désirs en lois.

 

 

En effet, la vérité est encore plus limpide; toute femme a le droit de s’habiller comme bon lui semble dans l’espace publique. Ces accompagnatrices ne sont pas des fonctionnaires, ne sont pas rétribués par l’État et en tant que personne extérieure, ne sont pas soumises aux règles de respect de la laïcité. Quelle serait l’intérêt de crier à la liberté d’expression, à la liberté de se vêtir comme l’on le souhaite dans l’espace public si l’on devrait se conformer aux diktats d’une opinion publique inféodée aux idées d’extrême-droite ? Oui, que cela plaise ou non, la liberté s’applique à tous et surtout à ceux et celles qui ne la combattent. Il ne me plaît pas de voir des ombres noires se mouvoir dans nos rues et accompagner leurs enfants lors de sorties scolaires; mais c’est leur liberté de femmes de leur faire dans cet état. Certains y voient la domination musulmane, le patriarcat musulman et toute la compagnie créole de pleurnicheries anti-musulmanes dont la France s’est faite l’apôtre. D’autres y voient de la misogynie, la diminution des femmes et autres blablateries féministes du 16ème arrondissement parisien.

Et si ces femmes étaient simplement maîtresses de leurs décisions et fières dans leurs accoutrements anti-pornographiques ? Aujourd’hui, d’autres femmes, plus libérées, plus ouvertes et pénétrées par le marché, jugent que leurs consœurs sont “inéduquées”, “manipulées”, “contraintes’, “menacées”, bref assez “connes” pour ne pas se rendre compte de leur état d’infériorité; et du haut de leur supériorité intellectuelle, elles somment ces crétines de rejoindre la “putanisation” de la femme occidentale à coups de propagande anti-voile, anti-Islam.

 

 

Les principes sont faits pour être respectés. J’ai de la considération pour ces femmes voilées pour respecter leur décision, fut-elle opposée à mes conceptions. Je ne suis pas d’accord avec toi, mais je me battrai pour que tu puisses t’exprimer. Je ne demande pas au Pape de s’étrangler avec son chapelet parce qu’il refuse de reconnaître le mariage des prêtres ou la sodomie entre personnes de même sexe; je ne demanderai pas à une femme musulmane d’ôter son voile si elle pense que cela la rapproche de son dieu.

Les opposants se sont opposés et la réalité s’est imposée : la citoyenne a le droit de s’habiller comme elle le souhaite. La loi prévaut. Vous nous avez déjà habitués à toutes sortes de sournoiseries comme les règles d’élection à la députation mûrement pensées pour nuire au Front National; vous voulez des accompagnatrices de sorties scolaires non voilées; professionnalisez le métier, payez des fonctionnaires pour le faire et vous pourrez imposer les règles de laîcité. Vous voulez profiter des parents d’élèves concernées par le bien-être de leurs enfants et disponibles, souffrez qu’ils et elles viennent comme ils sont, voilés ou non voilés. S’attaquer aux voiles de ces femmes, c’est s’attaquer à ma propre liberté de me vêtir comme je l’entends, manipulé ou pas. Après tout, qui n’est pas manipulé dans cette société ? Ne sommes-nous pas manipulés par cette propagande anti-musulmane et ce féministe abrutissant ?

 

 

 

Au lieu de se demander pourquoi ils ne sont pas prêts, disposés et disponibles pour accompagner leurs enfants en sorties scolaires en lieu et place de bataillons entiers de femmes voilées qui le font et en profiteront pour évangéliser leurs précieuses têtes blondes au salafisme le plus exécrable, ces gardiens intrépides du bon goût et de bonnes vieilles valeurs convenables poussent des cris d’orfraie et sermonnent le politique hypocrite pour qu’il trouve une solution à un problème qui n’existe pas.

 

 

Vous voulez des femmes dévoilées comme accompagnatrices; demandez à madame d’arrêter son boulot pour se consacrer à l’éducation des petits, comme cela s’est toujours fait. Mais non, le féminisme est passé par là. Elles sont fortes, indépendantes et vendues au marché comme les hommes. Elles bossent et n’ont pas le temps de se charger de ce genre de basses œuvres, n’est-ce pas ? Contrairement à vous, femmes dynamiques, femmes évoluées, femmes progressistes. La cruelle réalité se rappelle toujours à nous avec de telle polémique. Si vous avez si peur que vos enfants finissent islamistes et islamisés, pourquoi n’êtes-vous pas accompagnatrices de sorties scolaires ? Pour gagner de l’argent ! Le capitalisme vous a convaincu que vous étiez mieux derrière des bureaux que vos enfants. Assumez vos choix et fermez-la !

 

 

Osez le bon sens !

Magson de Pazou
claireyvesandreas@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *