Harcèlement scolaire : apprenez à votre enfant à se défendre

 

harcelement scolaire -Quaden Bayles

 

 

L’histoire du petit Quaden, australien de 9 ans atteint de nanisme a ému la planète entière. Il a requis un couteau à sa mère pour se suicider car ses camarades se moquent de son handicap.

 

 

C’est assez poignant et cela nous rappelle que le monde des enfants n’est pas exempt de brutes, qui prennent beaucoup de plaisir à mener la vie dure à leurs copains moins bien fortunés qu’eux, d’une classe sociale différente, avec une infirmité ou d’une autre race… Les raisons sont multiples et à l’évidence, le silence des autres enfants face au harcèlement d’un des leurs est une raison majeure pour laquelle cela persiste. Sans public passif et complice, l’harceleur n’a aucune pertinence; il n’y a pas de spectacle. Les campagnes de prévention sont donc une bonne approche pour éduquer nos enfants aux dangers du harcèlement scolaire, et même du cyber-harcèlement.

 

“Le harcèlement se définit comme une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique. Cette violence se retrouve aussi au sein de l’école. Elle est le fait d’un ou de plusieurs élèves à l’encontre d’une victime qui ne peut se défendre.” source: éducation.gouv

 

Les enfants ont un besoin fou de s’intégrer à un groupe et en tant qu’adulte, nous devons nous assurer que notre enfant n’est ni une victime de ce harcèlement, ni coupable de ce type d’agissements.

 

Enfant harceleur

Un enfant coupable d’harcèlements manifeste un climat éducatif malsain à la maison. Les parents doivent se remettre en question et changent leurs attitudes et prendre des mesures rapides pour corriger la vision de leur enfant tyran.

– Reconnaître que son enfant peut être un bourreau
– Exprimer son mécontentement face à son comportement
– Punir l’enfant pour ses agissements
– Le réprimander publiquement, face à ses camarades à l’école
– Vous excuser auprès de l’enfant victime et de ses parents
– Lui demander de s’excuser publiquement en classe pour son comportement auprès de son camarade
– Prendre des nouvelles de l’enfant victime auprès de ce dernier et de ses camarades de classe pour vous assurer que le harcèlement a cessé
– Surveiller les agissements de votre enfant en votre présence et aussi, en votre absence. Quelle est sa réputation à l’école ? Que pensent les autres parents et enfants de votre enfant ? Que pensent les professeurs de votre enfant ?
– Inscrire votre enfant dans un club d’arts martiaux pour lui apprendre à se canaliser, à respecter les autres
– En tant que parents, faites une introspection sur votre couple et sur la manière dont vous gérer le conflit et les difficultés de la vie. Les enfants sont des outres qui reproduisent ce qu’ils voient et entendent. Quelqu’un au sein de votre maison est un modèle déplorable pour votre enfant. Et soyez assez honnête pour le reconnaître et changer votre comportement pour le bien de votre enfant.

 

 

Enfant harcelé

Trêve de verbiage, si votre enfant est victime d’harcèlement à l’école, vous devriez l’inscrire dans un cours de karaté, de boxe ou de judo pour qu’il apprenne à se défendre. C’est la solution la plus efficace pour qu’il développe sa confiance en soi pour arrêter les agressions. Les arts martiaux lui apporteront tous les outils pour sa protection.

A la moindre alerte, orientez-vous votre fils dans un club, et mieux, pratiquez avec lui si vous avez le temps. Que cela soit une passion commune et qu’il sache que face à une brute, les mots, les punitions des parents, des professeurs, les exclusions de l’école ne suffisent pas toujours. Sortie des classes, votre fils sera laissé à lui-même sur le chemin de retour à la maison et il ne peut pas être une victime à vie, se complaire dans ce statut. Il devra compter sur lui-même. Harceler ou pas, inscrivez vos enfants dans un club d’arts martiaux.

 

Vous devriez lui apprendre à s’affirmer et à ne pas hésiter de se défendre s’il est attaqué. S’il arrive à affronter son ou ses bourreaux une fois, ça sonnera la fin de son calvaire. Votre enfant ne peut pas grandir comme une victime. Le plus tôt il se redressera, le plus rapidement son bourreau l’évitera.

 

 

Ne laissez pas couler ou minimiser l’impact du harcèlement sur le développement et les études de votre enfant. Mettez tout en œuvre pour l’arrêter de suite. Apprenez lui à être un homme, à s’affirmer. Assurez-vous qu’il fréquente des amis et qu’ils sont un groupe soudé. Utilisez cette situation difficile pour lui rappeler qu’il faudra qu’il se batte dans la vie pour atteindre ses objectifs, qu’il est des choses immuables dans la vie et que l’on n’est pas toujours maître de tout ce qui nous arrive. A lui de ne jamais baisser la tête et de se battre pour ce qu’il estime juste. Et qu’il sache qu’il pourra toujours compter sur vous, quoiqu’il arrive.

 

 

Osez le bon sens !

 

Magson de Pazou
claireyvesandreas@gmail.com